Un os pour Amos

Valérie Martin-Lemoyne26 octobre 2015 — La présence animale en milieu thérapeutique porte ses fruits. L’Institut de Réadaptation Gingras-Lindsay de Montréal (IRGLM) le vérifie, depuis un an et demi déjà, au moyen d’un chien de réadaptation appelé Amos.

L’animal est devenu le porte-étendard d’une campagne de financement (Un os pour Amos) qui démarre aujourd’hui même. La Fondation de l’IRGLM souhaite, ainsi, amasser des fonds pour participer à divers projets de recherche.

Lire la suite

Les aventures de Tissa (4)

Tissa (44)

Par Louis-Claude Thibeault

15 octobre 2015 — Les aventures de Tissa se poursuivent. Cliquez ici pour lire la troisième partie.

Après avoir passé plusieurs journées à fouler les planchers de ma nouvelle demeure, du premier au troisième étage, il était temps pour moi de passer à autre chose. J’ai donc eu la brillante idée d’explorer les hauteurs de cette maison, afin d’y voir des objets que je n’aperçois pas du sol.

Lire la suite

Projet de loi no 54 : Ça y est presque

I`ll be the judge of that9 octobre — Une nouvelle étape vient d’être franchie concernant le projet de loi no 54. Celui-ci sera éventuellement enchâssé dans le Code civil du Québec, afin que les animaux y soient reconnus comme des êtres vivants doués de sensibilité. Ces derniers sont actuellement considérés comme des biens meubles.

Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, Pierre Paradis, confirme que l’Assemblée nationale a adopté (à l’unanimité) le principe du projet de loi no 54. « Il y a consensus, au Québec, sur la nécessité de resserrer la législation à propos du bien-être des animaux », dit-on.

Lire la suite

Les bienfaits de la zoothérapie

 

Therapy Dog Visiting Young Female Patient In Hospital

Sylvie Lamoureux, Zoothérapeute
Membre de l’Association
des naturopathes professionnels du Québec (ANPQ)

Texte rédigé par François G. Cellier

5 octobre 2015 — À compter d’aujourd’hui, je me joins à l’équipe de Réalité Animale pour y signer des chroniques ponctuelles. Il s’agit d’une opportunité en or qui me permettra, autant que faire se peut, d’expliquer les nuances et subtilités propres à la zoothérapie.

Lire la suite