Un raton laveur qui joue du carillon

Clay bells11 mars 2015 – Une internaute m’a écrit pour me raconter une expérience vécue avec des ratons laveurs. C’était à une époque où elle habitait à Montréal, au premier étage d’un appartement. Elle disposait d’une grande terrasse où se trouvaient une chaise longue et d’autres plus petites, des fauteuils en osier ainsi qu’une table.

La dame y cultivait aussi des fleurs dans des jardinières, et elle avait installé un carillon éolien. Une nuit d’été sans vent, elle se fait réveiller par une douce mélodie continue. Intriguée, elle tend l’oreille et regarde ce qui se passe par la fenêtre de sa chambre: elle aperçoit alors sept ratons laveurs – deux adultes et cinq petits – dont six étaient « confortablement installés » sur la chaise longue et les fauteuils en osier. Quant au septième, il demeurait debout et « jouait du carillon ».

Nymous 15« Ils étaient adorables. Sauf que…ils ont aimé le concert et sont revenus toutes les nuits. Très tôt, à l’aube, ils repartaient à la Queue Leu-Leu chez une voisine qui habitait en face », ajoute-t-elle. Cette voisine a contacté qui de droit pour les faire déplacer, car ils squattaient son grenier. Les concerts ont dès lors pris fin. L’internaute qui m’a écrit « jure » que cette histoire est vraie. Pourquoi pas, après tout! Les ratons laveurs sont apparemment très intelligents, comme l’a expliqué Jacques Lessard à propos de Nymous, qui est récemment devenu la coqueluche des ratons laveurs québécois.

François G. Cellier
Éditeur
Réalité Animale

Photo1: Dollar Photo Club/leila-in-somnia
Photo 2: Nymous/Courtoisie Facebook

Vous aimez cet article? Aimez-nous sur Facebook.
Tous droits réservés