La petite Élie n’est plus la même, grâce à la zoothérapie

Par Sylvie Lamoureux

Zoothérapeute
Membre de l’Association des naturopathes
professionnels du Québec (ANPQ)

19 juin 2019 — Une amie m’a récemment expliqué que sa jeune fille Élie, qui a 11 ans, n’est pas très heureuse et affiche une humeur massacrante. Son entourage en subit les contrecoups et le lui reproche vertement.

Lire la suite

Le SNAC : faire réfléchir avant d’adopter un animal de compagnie

Par François G. Cellier

19 mai 2019 — Se remettre en question est un signe d’intelligence. Et chercher à faire toujours mieux caractérise les éternels insatisfaits. Michel Beausoleil, cofondateur du Salon national des animaux de compagnie (SNAC), n’est pas le genre à trôner comme un vainqueur. Pourtant, plusieurs raisons pourraient motiver cette attitude. Qu’à cela ne tienne, dans son cas, l’humilité a le triomphe facile.

Lire la suite

Un chasse-moustiques et autres insectes pour chiens et chevaux

Par François G. Cellier

25 avril 2019 — La saison chaude est source d’angoisse pour plusieurs gardiens d’animaux, en raison des insectes piqueurs qui pullulent par millions en milieu rural, et parfois même en ville. Les propriétaires de chevaux en savent quelque chose, eux qui peinent, bien souvent, à les immuniser contre cette invasion estivale. Ceux qui ont un chien doivent faire face au même problème.

Lire la suite

Consacrer sa vie à l’élevage de Teckels à poil dur

Par François G. Cellier

30 mars 2019 — Être éleveur n’est pas toujours reconnu à sa juste valeur. Certaines personnes croient, à tort, que tous font des affaires d’or « sur le dos des animaux ». Dans les faits, cette théorie n’est pas toujours avérée, car il se trouve des éleveurs qui travaillent en observant scrupuleusement les règles.

Lire la suite

Deux locataires doivent se séparer de leur chien

Par François G. Cellier

25 février 2019 — Un autre cas d’animal interdit dans un appartement locatif a fait l’objet d’un jugement, lequel a été rendu en novembre 2018 par la Régie du logement. Le propriétaire n’a pas obtenu l’expulsion souhaitée des locataires ciblés, mais plutôt celle de leur chien. La présence d’un canidé « est fréquemment source d’inconvénients pour les autres locataires, en plus d’endommager les lieux », affirmait-il.

Lire la suite