Vaincre l’obésité animale

Robert DumontPar Dr Robert Dumont
Vétérinaire, Clinique vétérinaire Samson

3 avril 2015 – L’obésité n’affecte pas que les humains; elle sévit également chez les animaux. Or, l’embonpoint n’est profitable ni pour les uns, ni pour les autres. N’empêche, dans nos sociétés occidentales, on estime qu’entre 25 % et 40 % des chiens et des chats domestiques sont en situation de surpoids.

Les méfaits de l’obésité

Bien souvent, les gens ont peine à imaginer que leur animal puisse être trop gras. À titre d’exemple, un chat de gabarit standard devrait peser entre 8 et 10 livres, mais la plupart de ceux que je vois font osciller la balance à 12 livres, voire plus. Cette différence de poids semble anodine, mais dans les faits, elle est énorme. Trois livres en trop chez un chat équivaut à 45 livres chez l’humain.

Il faut savoir que l’obésité d’un félin lui occasionnera, éventuellement, des problèmes articulaires (ce qui est également vrai pour un chien), le diabète et pourrait même affecter plusieurs organes vitaux, par exemple le cœur et les reins. Pendant mes consultations, je me fais une obligation d’aviser un client dont l’animal présente un excès de poids. Ce commentaire n’est pas toujours agréable à entendre, mais il m’apparaît important, car l’obésité animale se gère assez facilement, sauf exception. En fait, il suffit de donner à son animal les portions de nourriture dont il a besoin, sans plus, et de ne jamais excéder la dose.cuddle1-rb

En ce qui a trait aux chiens, déterminer s’ils sont trop gros ou non est plus facile. À moins d’être affectés par une hypothyroïdie, auquel cas il est pratiquement impossible de les faire maigrir, ils doivent eux aussi maintenir une allure athlétique. Pour qu’un chien affiche un poids santé, il faudra pouvoir sentir ses côtes au toucher, quand l’animal est en position debout. Si ce n’est pas le cas, cela veut dire qu’une couche de graisse subsiste entre la peau et les côtes. Et quand l’abdomen est à la même hauteur que le thorax, c’est qu’encore-là, l’obésité a fait son oeuvre.

Des animaux qui mangent trop

Les fabricants de nourriture pour chiens et chats précisent, à l’endos des sacs et des boîtes de nourriture, les quantités quotidiennes requises à leur donner, en fonction de leur poids idéal et non d’un embonpoint. À moins qu’ils dépensent énormément d’énergie dans une journée, les portions suggérées devraient généralement être revues à la baisse. Elles dépassent d’environ 15 % celles qui seraient normalement appropriées, car l’animal est d’emblée trop gras.

Pour vérifier si votre chien a un poids santé, il existe des chartes (sur 9) visant à évaluer sa masse corporelle. Si le score atteint est de quatre ou cinq, l’animal sera considéré comme ayant un poids santé. Au-delà de ces chiffres, il entrera dès lors dans la catégorie des animaux trop gras. Cela pourrait avoir comme conséquence de raccourcir sa vie d’environ deux ans.Dog and cat playing together outdoor.Lying on the back together.

Il faut se rappeler qu’à l’instar d’un enfant avec ses parents, un chien voudra tester son maître. Ce dernier a intérêt à tenir son bout, s’il veut réussir à contrôler la quantité de nourriture donnée chaque jour. La culpabilité est très mauvaise conseillère en pareille circonstance. À mon avis, tout propriétaire d’animal de compagnie doit, impérativement, mettre en place des habitudes alimentaires qui seront profitables à ce dernier.

En somme, trop nourrir son animal ne le rendra pas nécessairement plus heureux. Il le sera davantage si vous l’emmenez marcher et lui proposez des activités ludiques. Cela permettra de consolider votre relation avec lui. Il ne s’en portera que mieux et vous le rendra au centuple.

Photo 2: Dollar Photo Club/Tijara Images
Photo 3: Dollar Photo Club/wvita

Si vous aimez cet article, aimez-nous sur Facebook.
Tous droits réservés

Avis: Cet article exprime l’opinion personnelle de son auteur. Il n’engage en rien la responsabilité de l’éditeur du site, soit Réalité animale. Le contenu et les avis émis n’engagent que leur auteur.