À Marly pour la vie

Marly 124 juin 2015 — Dans le troisième article (sur quatre) qui porte sur des félins sauvés par Opération Chats Secours, Réalité Animale s’intéresse à Marly, une chatte extrêmement attachante avec qui les interactions sont nombreuses.

Rescaper un chat peut être douloureux quand il faut ensuite s’en séparer. Coralie Tremblay, cofondatrice d’Opération Chats Secours, a vécu cette expérience à quelques reprises. Notamment avec Marly, qu’elle aurait bien voulu garder si elle n’avait pas eu autant de félins à la maison.

Errante au bord d’une route

Retrouvée dans un ponceau en bordure d’une route à Pointe-Lebel, Marly était amaigrie, craintive et traumatisée. Cette chatte n’est visiblement pas née dehors. Elle a plutôt été abandonnée. Repérée par Marlyne, une amie de Coralie, elle avait des mites d’oreilles qu’il a fallu traiter et redoutait les mains humaines.

Marly et Thoupie 1Au début, Marly affichait un comportement maladroit et semblait désorientée. Mais après une période d’isolement salutaire, elle est devenue plus sociable avec les autres félins, se liant d’amitié avec Tchoupie au passage. Les deux comparses sont devenus d’inséparables compagnons de jeu. Ils couraient sans cesse dans tous les recoins de la maison, parfois jusqu’à l’épuisement. Ces rituels duraient souvent plusieurs heures. Petit à petit, Marly reprenait goût à la vie.

Stérilisée

Puis, les chaleurs ont commencé. Il a fallu l’isoler de nouveau afin d’éviter qu’elle s’accouple avec Tchoupie, qui avait le même âge qu’elle. Finalement, une clinique vétérinaire a procédé à sa stérilisation. Cette chirurgie a pu être financée grâce à des dons amassés par Opération Chats Secours.

Quelques mois se sont écoulés avant qu’une jeune fille (Sandra) s’intéresse à Marly. La nouvelle maîtresse a adoré son caractère, encore que l’animal « mordillait » ceux qui tentaient de la caresser. Elle agissait parfois ainsi pour qu’on la laisse tranquille. Mais aujourd’hui, elle ne mord plus.

Au paradis

Cette chatte est aujourd’hui traitée en princesse. Coralie a récemment revu celle qui l’a adoptée : « Sandra m’a raconté que quand elle fait à manger, Marly s’installe sur la table de la cuisine pour l’observer », dit-elle. Marly bouillonne d’énergie. Et sa propension à vouloir jouer à tout moment en fait un animal attachant. Très alerte, elle réagit au moindre mouvement, qu’elle interprète comme une invitation au jeu.

Marly« De tous les chats que j’ai eus, Marly a été l’un de mes coups de cœur. Elle a fini par m’accorder sa confiance, grâce à la persévérance. Le plus beau dans tout cela, c’est la reconnaissance dont font preuve ces animaux. J’aurais bien voulu la garder, malheureusement, la vie continue et je dois poursuivre mon œuvre », conclut Coralie.

Photo 2 : Marly et Tchoupie

Vous aimez cet article? Aimez-nous Facebook.
Tous droits réservés