Les aventures de Tissa (4)

Tissa (44)

Par Louis-Claude Thibeault

15 octobre 2015 — Les aventures de Tissa se poursuivent. Cliquez ici pour lire la troisième partie.

Après avoir passé plusieurs journées à fouler les planchers de ma nouvelle demeure, du premier au troisième étage, il était temps pour moi de passer à autre chose. J’ai donc eu la brillante idée d’explorer les hauteurs de cette maison, afin d’y voir des objets que je n’aperçois pas du sol.

Johanne était au lit à regarder les nouvelles, alors, j’ai monté sur un meuble puis sauté sur le lit, afin d’accéder à d’autres paliers. Tout allait bien; je reniflais des choses pour la première fois. Puis, j’ai aperçu une petite table un peu plus loin. Après avoir calculé mes distances, je me suis appuyé sur les ressorts de mes pattes arrière et hop! J’ai bondi.

Mauvais calcul

Malheureusement, côté freinage, j’avais mal évalué l’écart entre la table de nuit et cette petite table. J’ai par conséquent heurté un grand vase après l’atterrissage. Ce vase a vacillé un moment, puis il est tombé sur le plancher dans un grand fracas. Il s’est brisé en mille morceaux.

Louis-Claude se trouvait au sous-sol. Il est monté aussitôt en catastrophe. Il devait penser que la maison s’écroulait. À son arrivée, Johanne lui a dit : « Diantre, mon beau vase! »  Moi je me suis dit : « Ben là, c’est plus un beau vase! »

Tissa (4)Pas besoin de vous dire que ce bruit m’a terrifiée. J’ai couru me cacher sous le lit. Mes nouveaux maîtres me cherchaient probablement pour me punir. Je les ai vus, avec en main un balai et une boite, ramasser les débris de cet affreux vase.

Quand tout a été nettoyé, Johanne est venue me chercher pour me rassurer. Elle m’a installée dans le lit et m’a expliqué qu’à l’avenir, il faudra que je sois plus prudente. « Mieux vaut t’en tenir à l’arbre à chat, plutôt qu’entreprendre des escalades en haute altitude », m’a-t-elle dit. Quoi qu’il en soit, ce fut toute une aventure!

Un nouveau bonheur

Ma bosse sur le bedon a disparu; je suis guérie. J’ai pensé à la sortie de mon ancienne maîtresse, la fin de semaine dernière, au Salon des Animaux à Laval. Papa Bismuth et Desdémone ont-ils aimé l’expérience? Est-ce qu’ils ont gagné des prix? Est-ce qu’il y avait beaucoup de beaux animaux? Est-ce qu’ils étaient fatigués? Moi, je suis contente de ne pas y être allée. J’aurais eu tellement peur. Je pense qu’il y a beaucoup trop de monde, d’animaux et de bruit dans ces endroits.

Ça y est! Ils ont descendu la litière au sous-sol, à la base des escaliers. Heureusement qu’ils viennent me chercher pour me montrer où elle est rendue. La toilette se promène constamment. Je suis couché sur Johanne. C’est ma nouvelle maman. Je sens que mon poil allonge. Mes nouveaux parents me disent que je suis vraiment belle et qu’ils m’aiment beaucoup.

À suivre