Doggy Café: l’intensité canine

Doggy Café 912 mai 2015 — Véritable sanctuaire canin fréquenté par une clientèle assidue, Le Doggy Café est devenu un point de ralliement pour plusieurs propriétaires de chiens, mais aussi pour ceux qui n’en ont pas. Depuis qu’il a ouvert ses portes, en janvier dernier, cet établissement est en train de devenir un lieu culte. Gabrielle Aubin, qui en est la copropriétaire avec Caroline Le Corre, assure que l’aventure ne fait que commencer.

Après la création de deux Cat Cafés à Montréal, la métropole s’est enrichie du Doggy Café. À vrai dire, son apparition a fait l’unanimité auprès du grand public, car visiblement, il répond à un besoin qu’il était temps de combler.

Là pour rester

Doggy Café 8Cet endroit unique en ville sert non seulement des repas nutritifs sans viande, il s’avère aussi une pépinière d’informations utiles sur les chiens. Pour tout dire, il favorise les échanges entre ceux qui le fréquentent et permet d’apprendre une foule de choses.

Si tout avait été prévu dans les moindres détails avant son ouverture, y compris l’imprévisible, Gabrielle Aubin a vite réalisé qu’il peut y avoir une marge entre la théorie et la pratique. Les apprentissages en cours de route ont été à la fois nombreux et profitables. À titre d’exemple, dès la première semaine, certains chiens trop excités d’en voir d’autres avaient tendance à y laisser leur marque.

Il a fallu passer la vadrouille à plusieurs reprises pendant les premiers jours. « On ne s’attendait pas à ça! », avoue Gabrielle Aubin, qui a par la suite appris qu’une fois entré dans l’établissement, un chien devrait en ressortir presque immédiatement. Il pourra ensuite y revenir quelques instants plus tard et tout se passera bien.

De main de maître

Au fil du temps, l’école de dressage De main de maître leur a enseigné d’autres leçons inestimables, dont le langage corporel des chiens qu’il faut savoir décrypter. « Les manifestations indiquant qu’ils ont peur, qu’ils sont fâchés ou mécontents s’enchaînent très rapidement. Les premiers signes se traduiront par une grimace, qui sera suivie d’un grondement sourd et, s’il le faut, d’un aboiement bien senti.

Doggy Café 3Ceux qui s’y connaissent en cette matière détecteront immédiatement la gradation des avertissements, et pourront ainsi corriger une situation avant qu’elle ne dégénère. Rares sont les chiens qui mordront passé un certain degré d’inconfort, mais il convient de désamorcer toute situation inappropriée pour ces animaux, qui sont appelés à coexister dans ce café particulier.

Tout ça pour dire que la gestion canine est une priorité au Doggy Café. “Un chien bien maîtrisé rendra son maître heureux. Ce dernier en tirera des enseignements précieux et nous gagnerons son respect”, fait remarquer Gabrielle Aubin. En d’autres termes, la clientèle canine est prise en charge dans cet établissement, si bien que les gens ont envie d’y revenir. Il suffit d’arriver ici avec une ouverture d’esprit et d’accepter, sans condition, que son chien puisse avec des comportements qu’il n’avait jamais affichés auparavant. En fait, plusieurs personnes y vivent des expériences très profitables.

Discipline

Doggy Café 4Quoi qu’il advienne, les règles sont claires au Doggy Café et affichées en grosses lettres : les chiens doivent rester calmes autant que faire se peut, garder les quatre pattes au sol et demeurer loin de la nourriture servie aux clients. Précisons que la direction se réserve le droit de demander qu’un chien soit tenu en laisse, au besoin. En revanche, les chiens qui se trouvent dans le petit parc intérieur, qui a été aménagé expressément pour eux, n’auront pas à la porter. En somme, une certaine discipline doit être observée dans ce café, afin d’assurer la paix et l’harmonie en toute circonstance.

Photos : Courtoisie Facebook
Si vous aimez cet article, aimez-nous sur Facebook.

Tous droits réservés