Zoothérapie et bien-être absolu

TeckelPar Sylvie Lamoureux, Zoothérapeute
Membre de l’Association
des naturopathes professionnels du Québec (ANPQ)

Texte adapté par François G. Cellier

22 novembre 2015 — Il y a quelque temps, je suis allée rencontrer une cliente qui souffre de la maladie d’Alzheimer. Elle vit dans une résidence pour aînés. Depuis un moment, déjà, cette femme désirait rencontrer ma chienne, Agathe. Il s’agit d’une Bergère australienne. Pendant cette première rencontre, Agathe était accompagnée de Colette, une Teckel stagiaire âgée d’un an et demi.

En arrivant dans l’appartement de cette cliente, j’ai aperçu une très jolie femme de… 95 ans qui ne faisait pas son âge. Bien habillée et coiffée à la perfection, elle portait plusieurs bijoux et sentait l’eau de toilette Chanel no 5. Ma grand-mère, Rose Alma, en a fait son parfum de prédilection. En voyant cette personne, d’innombrables souvenirs tous aussi merveilleux les uns que les autres ont rejailli en moi.

Beauté éternelle

La dame en question était enchantée d’apercevoir mes deux compagnons à quatre pattes, affirmant au passage vouloir se rendre jusqu’à 100 ans. Comment faites-vous pour avoir une si belle apparence, lui ai-je demandé, afin de mettre sa méthode en pratique au plus vite? À cette question, elle s’est contentée de rire à belles dents.

ColetteElle me parlait de son enfance, puis de son adolescence passée dans une autre ville que la sienne, loin de sa famille à filer des bas en soie. Sans oublier son mariage et les cinq enfants qu’elle a eus. Pendant son récit, elle caressait Agathe et Colette sans répit, demandait leur nom, leur âge et leur race. Cette dame n’a pas eu la vie facile, encore qu’elle gardait le sourire, répétant son âge et le fait qu’elle souhaitait se rendre jusqu’à 100 ans.

Cette rencontre a duré 30 minutes, pendant lesquelles j’ai entendu les mêmes choses à plusieurs reprises. Elle me racontait inlassablement son enfance, son adolescence à filer des bas en soie, son mariage et ses enfants, tout en continuant à caresser la tête d’Agathe et de Colette en me demandant leur nom, leur âge et leur race.

La mémoire: une faculté qui oublie

Il faut savoir que l’Alzheimer affecte notamment la mémoire à court terme. Les personnes qui en sont atteintes oublient rapidement ce qu’elles viennent de dire. Les mêmes propos peuvent être tenus des dizaines de fois, et ce, dans un court laps de temps.

Pour faire changement, je lui ai demandé ce qu’elle aimait du centre où elle vit? Elle m’a regardée en me disant : « j’ai 95 ans, mon seul désir est d’avoir 100 ans. Et une fois de plus, elle m’a raconté son parcours de vie, son enfance, sa vie d’adolescente à filer des bas en soie. Je dois avouer que cet entretien m’a jetée par terre. Une si belle femme articulée et bien dans sa peau, mais aux prises avec une terrible maladie neurodégénérative.

Quel dommage

Il m’a fallu me rendre à l’évidence : l’Alzheimer agissait sur elle comme un éteignoir. N’empêche, Agathe et Colette ont profité des généreuses caresses qu’elles ont reçues. Aujourd’hui, je dis merci à cette personne. Ce fut un beau moment que je revivrais volontiers.

Tout cela pour dire que grâce à la zoothérapie, la porte donnant accès à des souvenirs lointains s’est ouverte. Cette dame éprouvait du réconfort et se sentait en confiance. Pour les aidants naturels qui doivent composer avec l’Alzheimer, la zoothérapie peut être une occasion de faire une pause. Les bienfaits durent parfois quelques heures, au cours desquelles les sujets sont plus calmes et ressentent une forme d’apaisement.

Zoothérapie - AgatheQuand j’ai revu cette femme, en compagnie d’Agathe et de Colette, cela ne l’a pas laissée indifférente. À tous le moins, cette seconde visite l’a rendue extrêmement heureuse. Ne serait-ce que pour cette raison, la zoothérapie vaut largement son pesant d’or.

Illustration 1: Dollar Photo Club/Oldboy martin
Photos 2 et 3: Colette et Agathe

Pour accéder aux autres chroniques de Sylvie Lamoureux, ainsi qu’à des vidéos qui traitent de la zoothérapie sur Réalité Animale, cliquer sur les hyperliens suivants:
Zoothérapie ou zoo-animation?Les bienfaits de la zoothérapieZoothérapie: le chien idéal; Zoothérapie: le chien idéal (2e partie)Zoothérapie chez le dentiste: une approche novatriceVidéo: La zoothérapie chez le dentisteVidéo: L’autisme et la zoothérapie

Tous droits réservés

Vous aimez cet article? Aimez-nous sur Facebook

Avis: Cet article exprime l’opinion personnelle de son auteur. Il n’engage en rien la responsabilité de l’éditeur du site, soit Réalité animale. Le contenu et les avis émis n’engagent que leur auteur.