Aïkiou et la bosse des affaires

Aïkiou 1-APar François G. Cellier

13 juillet 2016 – Les animaux domestiques ont besoin d’être stimulés, plus particulièrement ceux qui ne sortent pratiquement pas dehors. L’un des outils par excellence pour y parvenir, soit la gamelle interactive, les oblige à travailler plus fort pour accéder à leur nourriture.

L’odorat développé

C’est bien connu, les chiens ont un flair hors du commun. « Il faut leur permettre d’en faire usage quotidiennement, autrement ils pourraient développer des problèmes de comportement associés à l’ennui », nous dit Kathleen Desrosiers, vice-présidente et fondatrice de l’entreprise québécoise Aïkiou, qui a notamment conçu des bols interactifs pour chiens et chats. Les produits qu’elle fabrique sont vendus dans le monde entier.

Par définition, les bols interactifs bien pensés devraient aider tout type de chien à manger moins vite. À titre d’exemple, un Labador qui, normalement, ingurgite une tasse et demie de nourriture en deux minutes aura besoin d’environ cinq minutes, voire plus pour le faire avec un bol interactif.

Dynamique et engagée

Aïkiou 3-ATout a commencé en 2008 pour Kathleen Desrosiers, qui a elle-même créé les prototypes de bols Aïkiou. Ceux-ci ont d’abord été assemblés en bois, puis en plastique. Elle a ensuite requis les services d’un designer industriel pour en raffiner le style, ce qui donne un produit final plutôt attrayant. Aujourd’hui, tous les bols sont fabriqués grâce à des moules en acier, dans lesquels on injecte du plastique.

Jamais elle n’aurait imaginé que ses produits deviendraient aussi populaires. Déjà, pendant sa cinquième secondaire, elle dessinait les plans de sa future garderie pour chiens et chats. Par la suite, cette Gaspésienne d’origine a suivi une formation en santé animale au cégep de La Pocatière, ainsi qu’un cour pour devenir toiletteuse.

Infatigable

« J’ai commencé à faire du toilettage chez moi, au sous-sol, tout en poursuivant mes études », se souvient Kathleen Desrosiers. Cette mère de famille, qui se passionne pour les enfants et les animaux, a ensuite travaillé dans une clinique vétérinaire pendant un an et demi. Puis, à 21 ans, sa première entreprise en toilettage a vu le jour. Et finalement, pour couronner le tout, elle a fait breveter ses produits Aïkiou en 2008. Même les Chinois en raffolent.

Pour tout dire, Kathleen Desrosiers a la bosse des affaires. Mais n’eût été un projet en zoothérapie qui a rapidement avorté, elle n’aurait probablement jamais lancé cette entreprise. « Ce n’est que partie remise », dit-elle, car elle compte éventuellement s’investir dans ce champ d’activité.

Ton chien te parleUn premier livre

Tout ce cheminement a conduit à la publication d’un premier livre qui s’intitule Ton chien te parle, apprends à le comprendre. Véritable petit bijou d’actualité qui tombe à pic, en raison d’une interminable saga qui sévit à propos des chiens de race Pitbull, cet ouvrage fait office d’outil préventif et éducatif. Produit par la Fondation Humanimo, il vise à permettre aux jeunes « d’interagir » en toute sécurité avec les chiens.

Chaque jour, plus d’une centaine d’enfants sont mordus par un chien au Québec. Dans 40% des cas, ces morsures sont infligées par le chien de la famille ou d’un voisin », résume l’ouvrage, qui illustre plusieurs mises en situation impliquant le chien de la famille. On y enseigne aux enfants comment reconnaître les signaux d’apaisement, et comment décoder si l’animal est stressé, a peur ou s’il s’apprête à mordre. L’endos du livre est brièvement commenté par le réputé Joël Dehasse, Docteur en médecine vétérinaire et médecin vétérinaire comportementaliste.

La vie se déroule à la vitesse grand V pour Kathleen Desrosiers, qui caresse plusieurs projets à la fois. En fait, cette femme d’affaires joint l’utile à l’agréable. Elle contribue non seulement au mieux-être des animaux et des personnes, elle laisse également l’instinct et l’intuition guider ses choix. Force est d’admettre que jusqu’à présent, le jugement et la persévérance l’ont très bien servie.

Photos: Courtoisie Aïkiou

Tous droits réservés
Vous aimez cet article? Aimez-nous sur Facebook!